Comment réussir dans l’investissement locatif ?3 min read

L’investissement locatif est une solution de choix pour bien investir dans l’immobilier. En effet, celui-ci est un complément de revenu garanti. Toutefois, quelques règles sont à respecter pour garantir sa rentabilité.

Choisissez un secteur géographique porteur

Sélectionnez une ville avec un accroissement continu de la population, mais également desservi par les transports en commun. La proximité avec les infrastructures commerciales n’est pas non plus à négliger.

Le choix stratégique de l’emplacement du bien est également capital. En effet, vos futurs biens, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un immeuble, doivent se positionner dans un secteur ou la demande locative est en forte hausse. Il est, par conséquent, nécessaire de comparer les perspectives de plus-value entre les régions et étudier le marché.

Diversifiez vos investissements

Le prix au mètre 2 des petites surfaces est plus élevé à la location. Il est donc nécessaire de diversifier ses achats et ne pas voir trop grand. En d’autres termes, pensez à acheter divers biens immobiliers si vous en avez les moyens. Cette diversification des investissements vous permettra en cas d’accrocs (comme des loyers impayés) de ne pas avoir mis tous vos œufs dans le même panier et ainsi de gérer facilement le problème qui se présente.

>> A lire également >> : Pourquoi choisir l’immobilier locatif ?

Pensez à la défiscalisation

Sachez qu’un investissement immobilier augmente toujours de la valeur à long terme. Avec la loi Pinel, vous réduisez considérablement vos impôts, sur 6, 9 ou 12 ans. L’avantage se définit sur un plafond maximum de 300 000 euros. La réduction sera donc de 36.000, 54.000 ou 63.000 euros selon les différents cas de figure. Mais pour en bénéficier, il est nécessaire de respecter des plafonds de loyers et de ressources du locataire.

Choisissez bien votre locataire

Trouver un bon locataire qui paiera régulièrement son loyer et qui n’endommagera pas le bien a toujours été un vrai parcours du combattant. Pour trouver la perle rare, le propriétaire doit exiger quelques justificatifs pour réduire les risques. Vous pouvez notamment demander une caution solidaire si le loyer est inférieur à un tiers des revenus mensuels. En ce qui concerne la colocation, pense à réclamer une caution pour la totalité du loyer à chaque colocataire.

>> A lire également >> : L’utilité d’une mini caméra espionne dans votre maison

Pensez à la gestion locative

Mettre son investissement locatif en gestion est un excellent choix à ne pas négliger dans ce domaine. La gestion locative est un service prise en charge par les agences immobilières, des notaires et des syndics. Cette action vous permettra d’optimiser le rendement économique de votre patrimoine immobilier. De plus, les prestataires qui prendront en charge cette opération se chargent du recouvrement d’éventuelles créances.

À noter : le recours à ces types de prestataires vous coutera 5 à 10 % des loyers charges compris.

Souscrivez une garantie

La garantie locative est une assurance qui protège le propriétaire du bien lorsque le locataire ne respecte pas ses obligations, à savoir le non-paiement des sommes dues, les dégâts locatifs, etc.). Ce dispositif vous assure le versement des loyers de votre bien immobilier. Pour ce faire, il est recommandé de vous adresser à une société d’assurance et de prévoir 2 à 3 % de vos loyers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *